Des nouvelles entre migraineuses.

Publié le 13 Octobre 2017

traitement efficace contre la migraine

Hello, lundi sera la journée mondiale de lutte contre la douleur. Pas sûr que cela effraie votre migraine mais c’est l’occasion pour moi de reprendre contact avec vous. Non non, je ne vous ai pas oubliées ! Pourquoi ce long silence ? Tout simplement parce que mon énergie était entièrement consacrée à mes élèves (le reliquat étant aspiré par les migraines). Cette année, je me suis mise sur pause. J’ai ainsi le temps de partager mon expérience avec les parents d’élève (sur mon nouveau blog) et de revenir vers vous ! Car je n’ai pas cessé mes recherches pour contrer les migraines. J'ai testé toutes les nouveautés pas trop farfelues. Bien sûr, je vous parlerai en priorité de celles qui ont fait reculer les migraines.

Depuis mon adolescence, j'attends avec impatience de vieillir (oui oui, vous avez bien lu), en espérant une diminution (disparition ?) de ces fichues migraines. Parce que les médecins m’avaient prédit qu’à la ménopause je serai libéRRÉÉEE, DÉLIVRRÉÉEE… Ma mère a eu cette chance alors pourquoi pas moi ! Les médecins (et ma mère!) avaient oublié de me parler de la pré-ménopause ! Cette sympathique période d’affolement hormonal. Si, pour quelques rares femmes tout se passe en douceur, pour d’autres, c’est règles abondantes (et son cortèges de copines désagréables) toutes les trois semaines. Résultats : les ‘mig cata’ reviennent plus souvent ! Pour faire suite à mon premier article sur les migraines cataméniales (rappelons que ce nom désigne les migraines accompagnant les règles), j’intitule ce post :

 

Les migraines cataméniales, le retour !

Les conseils qui suivent sont applicables quel que soit votre âge (hommes, s’abstenir !).

Petit rappel : les règles (et les migraines qui vont avec) sont déclenchées par la chute du taux d’oestrogènes. Le temps que ce taux remonte c’est la fête dans votre tête ! Ensuite vous êtes à peu près tranquille jusqu’au mois prochain. En pré-ménopause, à ce phénomène toujours présent, s’ajoute la diminution de la quantité de progestérone les 15 derniers jours du cycle. Ce phénomène provoque fatigue, arrivée des règles avec une semaine d’avance et lesdites règles sont parfois très abondantes (certaines femmes s’inquiètent même car elles n’ont jamais connu cela avant). Oui, nos mères ne nous disent pas tout ! La solution ?

  • Appliquer des oestrogènes en gel durant les quelques jours des règles.
  • Prendre de la progestérone (dydrogestérone comme le Duphaston), du 15e au 26e jour du cycle. La posologie est de 2 comprimés par jour mais parfois (souvent?) un seul suffit. On peut aussi vous proposer de prendre 1 comprimé par jour en continu sur tout le mois (donc en non-stop). Apparemment, des patientes ont pris quelques kilos avec la prise en continu, ce qui ne semble pas être le cas en prenant 1 ou 2 comprimés pendant la seconde partie du cycle. Mais c’est vous qui voyez… Le résultat ? Nettement moins de migraines et moins de fatigue pendant les règles qui sont plus courtes, plus espacées et indolores.

 

Voilà, j’espère que cet article vous aura aidées. Portez-vous au mieux et à bientôt,

Delphine 

Rédigé par Delphine

Publié dans #traitements, #migraine

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Saint-Machin 16/10/2019 21:45

Bonjour,
Je me sens tout à coup moins seule en découvrant votre blog grâce à votre passage dans l'émission "Grand bien vous fasse".
Migraineuse depuis l'âge de 15 ans, j'en ai 46 aujourd'hui! 7 à 10 crises par mois, je suis suivie dans un centre anti-douleur. Aujourd'hui mes migraines sont principalement cataméniales. Votre article fait écho en moi car mes cycles sont aussi de plus en plus souvent de 3 semaines et donc impression de ne jamais sortir des épisodes migraineux. Le neurologue du centre qui me suit m'a ri au nez quand je lui ai dit que j'étais réglée parfois 2 fois dans le mois. "Mais vous n'avez pas 2 utérus quand même" a t'il déclaré dans un éclat de rire! Effarant!!! Ma gynécologue m'a prescrit de la progestérone que je n'ai pas toléré (état dépressif). J'ai tenté le DIU à diffusion 'hormones en continu" : résultat négatif. Pilule en continu : idem…

Saint-Machin 17/10/2019 21:37

Bonsoir Delphine,
Merci pour tous ces conseils. J'ai pris rdv avec une sage-femme (rdv beaucoup plus rapide qu'avec ma gynéco) et je vais évoquer tous ces traitements avec elle. Tout cela me redonne de l'espoir, souffrir un peu moins serait-il possible? Et ne plus avoir à subir chaque mois ce cycle de douleurs…
Virginie

Delphine Rey 17/10/2019 20:10

Bonjour Virginie,
À la lecture de votre message, ma première réaction a été « mais c’est fou que des médecins fassent encore ce genre de remarque ! ». Vous avez dû tiquer lorsque j’ai déclaré, dans l’émission de France Inter, que les médecins avaient progressé dans la prise en compte des douleurs ! J’aurais dû préciser « la plupart ». À la décharge du médecin, il s’agit d’un homme et, même nous les femmes, sommes très mal informées sur ce qui nous attend durant notre vie de femme… Demandez à une femme de 30 ans comment elle imagine son cycle à 45/50 ans, elle répondra « plus espacé et moins douloureux », alors que c’est souvent l’inverse. Il va falloir que je fasse un article récapitulatif sur les hormones et les cycles parce que trop de femmes souffrent encore alors qu’il existe des solutions. Par exemple, vous ne parlez pas d’oestrogènes en gel (oestrodose par exemple) à appliquer sur les bras (ou les cuisses) la semaine des règles, ça soulage vraiment des plus grosses migraines. Avez-vous testé ? Ce sera mon premier conseil. Le second est de trouver UNE neurologue (donc une femme). Elle prendra mieux en compte l’ensemble des facteurs déclenchants. Pour les progestérones, moi aussi, je ne les supportais pas, puis en réduisant les doses à 1 seul comprimé/jour sur 10 jours, comme dit dans l’article, c’était ok (le but est de ramener le cycle à 4 semaines et ça fonctionne). J’espère avoir aidé avec ces conseils.
À bientôt,

Grosmi 28/04/2018 10:15

Bonjour,

Migraines cataméniales +++ depuis une hystérectomie en 2015. Sous triptan plusieurs jours par mois car très très mal. J'ai des cycles irréguliers, de ce fait les migraines sont elles aussi irrégulières. Que proposez-vous SVP dans ces cas-là car j'ai juste envie de sortir de ce mal qui m'handicape, me coupe du monde et m'empêche souvent d'aller travailler.

Delphine Rey 29/04/2018 06:53

Bonjour,
Une hystérectomie étant une ablation de l’utérus, les règles disparaissent. Donc j’imagine que vous parlez du cycle hormonal puisque les ovaires continuent de produire des hormones. Mais il faut savoir qu’après une hystérectomie, les ovaires ont une irrigation sanguine modifiée, ce qui entraîne des perturbations hormonales pouvant présenter les mêmes problèmes que la pré-ménopause. Une baisse des productions hormonales expliquerait vos symptômes, aussi les conseils donnés dans cet article et dans le lien en milieu d’article sont adaptés à votre problème. Parlez-en avec votre gynécologue. En espérant vous avoir éclairée.

Nausicaa 24/03/2018 10:56

Bonjour, je réagit un peu tardivement à ce post j'espère que vous me répondrez. Je suis malheureusement aussi victime des migraines cataméniales. Ma gynéco m'a mise sous Duphaston mais il m'a déclenché des règles très très longues et abondantes. Elle m'a dit de persister mais j'ai quand même très peur. Est-ce que vos règles ont été moins importantes dès le début du traitement? Merci

Nausicaa 28/03/2018 09:06

Bonjour, merci beaucoup pour votre réponse! Je prends le Duphaston pour mes migraines cataméniales. En ce qui me concerne elles débutent 3/4 jours après le début des règles pendant plusieurs jours, puis reviennent vers l'ovulation. Le Duphaston a pas mal calmé ma fatigue et mes douleurs sauf quand je l'ai arrêté car j'ai beaucoup saigné . Merci pour votre conseil je ne connais pas l'exacyl! Pour le moment mon généraliste m'a conseillé de diminuer la dose de Dudu à 1 cp/jour sur 10 jours et d'observer. En espérant que cela suffise... Je suis réglée comme un coucou suisse avec des cycles de 28 jours donc il est vrai que ce médicament me fait un peu peur.

Delphine Rey 28/03/2018 00:37

Bonjour,
Lorsque les règles reviennent toutes les 3 semaines, Duphaston permet surtout de rallonger le cycle à 4 semaines (ce qui espace d'autant les migraines). Il est censé diminuer l'importante des règles mais cela dépend de la posologie (1 ou 2 cp, en continu ou seulement 10 jours/mois). En cas de règles abondantes (et donc de fatigue, de perte de fer, etc), une solution très efficace consiste à prendre durant 2 ou 3 jours un hémostatique (Exacyl ou Dicynone). Sur ordonnance bien sûr. Je vous garantis une efficacité immédiate ;-) Parlez-en à votre généraliste. Dans quel but avez-vous pris Duphaston? Car prendre un second médicament pour annuler l'effet secondaire du premier ne vaut le coup que si le premier apporte un vrai plus... La vie des migraineuses est un vrai casse-tête (dans tous les sens du terme!). Donnez des nouvelles.
Delphine