Fréquence et intensité des crises (et causes)

Publié le 10 Janvier 2007

La fréquence et l'intensité des crises varient d'un migraineux à l'autre mais aussi au cours de la vie (heureusement!). Chaque migraineux peut ici parler de ses types de migraines (les traitements sont abordés dans les articles suivants). Je me lance donc : première vraie crise à 13 ans, une fois par mois (cause hormonale). Puis la fréquence augmente pour arriver à des crises quasi quotidiennes vers 24 ans (hormonal, ophtalmique, stress, fatigue accumulée à cause des... migraines!). Fréquence et intensité maximum, une sale pèriode! Mais patience et longueur de temps.....beaucoup de patience. Vers 30 ans, petite rémission avec une crise de 2 jours par semaine. Enfin, à 35 ans, une crise de 2 jours toutes les trois semaines environ (contracture qd mauvaise position la nuit)... ouf, la vie est belle! L'intensité des crises est variable et indépendante de la fréquence. Voilà, à vous....

Rédigé par Delphine Rey

Publié dans #migraine

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

BabblyDom 12/01/2012 18:30


Bonjour,


 


Depuis hier, je parcours ce blog formidable. moi aussi je n'en peux plus de mes migraines, je ne sais pas comment j'ai traversé cette vie en ayant toujours mal à la tête, à la nuque, avec
migraine abdominale diarrhé, vaumissement, tremblement, sueur chaude froide, changement d'humeur, fringale, boulimie et j'en passe ....... Je suis passée par une endométriose (j'ai 50 et ça
continue) un cancer, des glaucomes bref, je suis toujours là et je garde un petit espoir. La migraine empire. depuis cet été, c'est tous les jours. Je viens d'aller à Lariboisière, j'ai demandé
un sevrage (car triptan et bi profénid quotidien). Pas de lit pour le moment. On m'a livré en oxygène aujourd'hui et on m'a conseillé de prendre du désernil (j'ai peur de ce traitement).
Quelqu'un pourrait m'en parler ?


Voilà mon histoire, ha oui, le docteur de Lariboisière m'a dit que la migraine est génétique, un déficit du chromosome 8, et qu'on peut rien y faire, nous sommes nés et mourrons migraineux, Je
déteste ce chromose, on peut pas nous l'enlever ??? c'est pas possible, on est parait-il allé sur la lune, on a remplacé des coeurs, des visages. On fait des bébés qui sont pas à nous, on les
fabrique dans des éprouvettes et on peut pas nous soigner Chromosomme 8..... nononononon. A très vite

Nicole Sarfati 17/12/2009 18:14


Je suis migraineusedepuis l'âge de 18 ans. J'ai essayé de nombreux tritements de fond dont Desernyl, laroxyl et maintenant avlocardyl 160. Mes migraines doivent être soignées immédiatement sous
peine de devenir intolérables et de me conduire à l'hôpital. Si je ne les soignent pas, elles s'accompagnent de nausées et de douleurs pulsatiles ainsi que de paralysie d'un côté de la tête. J'ai
actuellement 55 ans et suis ménopausée. Je me suis aperçue avec le temps que mes migraines étaient digestives et que denombreux aliments étaient responsables de ma douleur entre autre "la lecithine
de soja" qui maintenant est dans presque tous les biscuits, gateaux, chocolats, bonbons, beurre... je suis allergique également au thienbendazole, qui constitue le traitement après récolte des
agrumes, ainsi qu'aux aliments fumés ou contenant de la saumure ! Je ne peux pas manger non plus d'aliment contenant de la levure ! d'oeufs de poules ordinaire c'est à dire non bio, allergique aux
bananes traitées après récolte, au camembert, et autres fromages ayant subi une fermentation quelconque, aux crustacés, au jambon parce que traité en salaison, aux fruits secs, au point que lorsque
je rentre dans un grand magasin popur faire mes courses je ne sais plus quoi acheter ni manger... Je ne peux plus aller au restaurant sans être malade ! Je ne peux pas manger non plus de fritures,
de sauce tomate, de pizza, d'oignons, d'épices et aromates, de glutamate (aromate contenu dans les aliments chinois)... j'ai des migraines de tension (migraines qui surviennent quand j'assiste à
une réunion, je ne peux plus me concentrer, allergique à la foule, je ne peux pas faire les choses rapidement, sinon mes temps battent et une migraine apparait... J'ai des migraines pratiquement
chaque jour (j'ai 55 ans).
J'ai eu la possibilité de me rendre dans différents centres anti-douleurs (Nice, Paris, Vichy...), avec un résultat qui s'est atténué avec le temps car les raisons qui  provoquaient ma douleur
ont évoluées.., le changement d'emploi du temps ou un déménagement, le vent (donc la pression atmosphérique) est aussi sujet à algie faciale...
Je suis actuellement en traitement sous avolcardyl 160 et zomig oro et beaucoup de difficulté à récupérer entre deux crises et avoir une vie normale...


Delphine Rey 29/12/2009 17:25


On voit bien que la vie de migraineuse est souvent un parcours du combattant. Que vous a-t-on proposé dans les centres anti-douleurs? Avez-vous eu le sentiment d'une prise en charge différente du
médecin généraliste? 


Claire Larroche 14/02/2008 14:11

Chère Delphine,
Merci beaucoup pour votre livre qui m'a aidée quand j'étais dans une période difficile de migraines en continu tous les jours, et qui m'a redonné du courage.
J'ai des migraines "normales" et des migraines abdominales depuis l'enfance avec crises de douleurs abdo et diarrhée très pénibles, plus ou moins nausées vomissements sans céphalée ou céphalée le lendemain. Avez vous eu ce genre de symptôme, et connaissez vous des solutions en dehors des antispasmodiques que j'ai tous essayés avec bouillote sur le ventre ?
C'est sûr que la vie de migraineuse n'est pas simple tous les jours...dans notre famille c'est du côté paternel (père, grand mère)
Amitiés. Claire.

Delphine Rey 19/02/2008 21:55

Je ne connais pas les migraines abdominales mais je connais les nausées... Je prends du Motilium en même temps que les antimigraineux, cela fait passer les nausées. Désolée de ne pouvoir vous aider davantage.

Laurence 05/11/2007 20:05

Chère Delphine,Je viens de recevoir votre livre ce matin et je compte bien le finir ce soir, si la fatigue ne m'emporte pas avant.C'est intelligemment écrit  et plein d'humourJe suis une "jeune"  migraineuse..... Cela fait deux ans que j'en ai et j'ai fété dernièrement mes 40 printemps.La première a été fulgurante, hémiplégie et passage  à l'hopital en suivant. Depuis quelques semaines, cela devient récurant et j'avoue que je suis quelques peu désarmée devant ces nouvelles céphalées. De plus, étant fortement allergique à l'aspirine, donc pas défaut aux AINS, je n'ai guère de solutions pour allèger cette douleur. Mais je ne perds pas espoir.En tout cas, Merci pour ce livre enlevé, si ressemblant à mon quotidien depuis peu.J'y retourne, A bientot !

Delphine Rey 06/11/2007 21:08

Merci pour les complimets. La plupart des migraineux ont leur première crise avant 30 ans, et la quarantaine amène un mieux. Vous avez failli y échapper! J'espère pour vous que ce n'est qu'un épisode qui finira bientôt.

Anaïs 05/11/2007 18:39

Première crise vers mes 10 ans, quelques heures mais d\\\'une douleur intense, j\\\'m\\\'étais mise dans le noir et me cogner la tête contre les murs. Mes migraines se sont empirées récemment, j\\\'ai 21 ans.

marthe 27/05/2007 17:54

J'ai 55 ans aujourd'hui. Je suis migraineuse depuis mon enfance, j'ai perdu mon travail à cause de mes crises également.
J'attends le jour béni de la ménopause, à cause de l'amélioration tant annoncée, mais il se trouve que j'ai été ménopausée artificiellement à 46 ans en 1998 par hysterrectomie, et que c'est à ce moment que la maladie migraineuse est devenue invalidante.
Gageons que l'âge "normal" de ma ménopause puisse apporter ce soulagement espéré...
Seul traitement, les triptans (j'ai tout essayé, y compris Epitomax and co :-))))) c'est saint Zomig qui m'accompagne
Merci à Delphine d'avoir osé écrire sur cette maladie qu'on cache parce que mal comprise, et d'avoir employé le mot grossier "migraine" :-) :-) :-)
Je termine en disant à Delphine que j'ai un mari qui me supporte depuis 35 années (le même), il n'est pas migraineux, mais nous faisons chambre à part depuis nos débuts ou presque (au diable les qu'en dira-t-on... et il n'est pas somnambule ...)
Ma mère était migraineuseMa fille est migraineuse, et enseignante (32 ans)
Bon courage les copains, ça tue pas cette saloperie ! (le profil du migraineux, ici sur le blog, c'est un peu le mien - rires - ah non pas loin pas loin !)
 

Sophie 28/02/2007 01:03

Bonjour, et félicitations pour ton blog (je n’ai pas encore lu le livre mais ça va venir :-). Alors moi j'ai heu...24 ans... oui je vous entend d'ici ? C’est la merde et je suis en plein dedans. J'ai eu pour ma part ma première migraine en primaire, c'était vraiment exceptionnel. Puis au collège quelques fois... puis au lycée un peu plus, en BTS et maintenant dans mon boulot c'est la cata ! Alors s'absenter à l'école ça va, mais au boulot je résiste je me l'interdit... mais c'est dur :-(
 
Je viens d'emménager avec mon copain et je me rend compte de plus en plus de ce que je lui fais subir... je me couche et dors comme vielle (après avoir compté minutieusement mes gouttes et cachets) je râle quand on sort trop tard, quand la musique est trop forte, quand il fait trop chaud, trop froid, quand les phares des voitures sont éblouissants et j’en passe. Le pauvre garçon c’est qu’il doit s’accrocher avec moi ! Aujourd’hui j’ai d’autres peurs et d’autres doutes : est-ce que je serai capable d’assumer un enfant ? J’ai peur de ne pas en avoir la force et de ne pas supporter ses cris ou ses pleurs étourdissants… comment avez-vous fait ? Cela fait quelques temps que j’y pense jour et nuit L
 
Et sinon une petite question pour finir : j’ai rencontré aujourd’hui le Dr donnet (spécialiste migraineux sur Marseille) et elle m’a prescrit du Lopressor 100 mg cette fois, vous connaissez ? Oui avant ça c’était du laroxyl en traitement de fond et c’était l’horreur je ne me réveillais plus le matin ! Et puis j’ai fais aussi radios, IRM, acupuncteur, ostéopathe, magnétiseur lol… et là je vais me faire arranger les dents, il parait que ça peut y jouer !
 
Bises et bon courage à tous, à bientôt

Delphine Rey 15/03/2007 12:39

Bonjour Sophie,
Ton parcours ressemble beaucoup au mien dans le sens où, à ton, âge, j'en étais aussi à me poser mille questions sur mon avenir "Comment être enceinte en avalant des médicaments?", "Comment élever un enfant avec des migraines?" etc...Dans la vie d'un migraineux, il y a toujours quelques années plus difficiles que les autres...J'en suis sortie peu à peu (voir autres articles et mon site pour les traitements) et aujourd'hui j'ai un fils. C'est pas évident d'avoir un bébé qui pleure avec une épée plantée dans le crâne, mais on fait avec. Et niveau traitements, tu es loin d'avoir tout essayé! Le lopressor est un bétabloquant classique, ça peut marcher. Sinon, il y a plein d'autres traitements, plus récents, dont je parle dans le livre (je détaillerai ça sur mon site un de ces jours). Il faut savoir que les migraineux ont souvent plusieurs facteurs déclenchants et qu'il faut soigner les différentes causes en même temps sinon l'amélioration n'est pas évidente. Tiens-tu un agenda de tes crises avec ton emploi du temps, ton cycle menstruel, ton rythme de sommeil, ton alimentation etc...? As-tu essayé la mésothérapie (en sachant qu'il faut plusieurs séances pour trouver le bon dosage et les bons produits qui varient d'une personne à l'autre). Prends-tu la pilule (certaines provoquent des migraines) et as-tu plus de crises pendant les règles? Travailles-tu sur un ordinateur toute la journée? Bref, il faut penser à tout ;-)) Bon, je dois vraiment étoffer mon site avec des pages sur les causes et les traitements possibles!! En tout cas, sache que ta situation n'est pas exceptionnelle (je sais, ça console pas) et surtout qu'elle n'est pas définitive!

marie-odile 23/02/2007 20:03

je l'ai déjà dit ailleurs mais ça fait 40 ans que je souffre. Il faut du temps pour trouver. Et je crois qu'il ne faut pas se bercer d'illusions. On n'en guérit pas. Tout au mieux, on peut arranger la situation. Peut être que certains guérissent. Tant mieux, tant mieux pour eux. Dans mon cas, j'ai vu des tas et des tas de gens jusqu'au magnétiseur, au mage. On ferait n'importe quoi. Mais bon, celle qui m'a vraiment soulagée ça a été une très bonne neurologue, qui n'a pas hésité à me prescrire, à essayer beaucoup de choses. C'est vrai que mon traitement de fond est un cocktail assez détonnant. Mais il marche. Je ne suis pas guérie, mais je me maintiens dans un état qui me permet d'avoir une vie sociale normale avec des crises régulières. je ne rêve plus. Les gens me disent que je suis folle de prendre tout ça. Mais j'ai envie de leur répondre un peu comme sur les panneaux des places handicapées. Tu veux souffrir à ma place ?

benj 03/02/2007 01:40

slt? je cherche une solution pour mes crises....
J'ai actuellement 19 ans et mes crises ne font qu'empirraient, elles deviennenty de plus en plus fréquentes au point d'en avoir 3 dans la semaine...
Pour je vois un médecin qui me prescrit des médicaments sans aucuns effets, excepté les effets secondaires,dit indésirables; d'après ce médecin chaque crise est particulière et faut un traitement par médicament selon les synptomes ainsi que l'intensité de nos crises le problème est que le fait de devenir un mort vivant par l'absorbtion de ces cachets est un véritable cauchemard pour mon âge...Si quelqu'un a des réponses pour savoir comment faire pour m'en débarrasser...